Jardin thérapeutique

Le Jardin thérapeutique de la Maison au Campanile

La Maison au Campanile est la première résidence en Montérégie à s’être dotée d’un jardin thérapeutique en 2011.  Les bienfaits d’un tel jardin sont nombreux.  Les résidents sont libres de sortir de l’établissement sans courir le moindre danger.  Les personnes qui sont en début de maladie pratiquent leur ancien hobby horticole et se sentent utiles en entretenant le jardin.  Les résidents plus profondément atteints, nécessitant des soins plus pointus, peuvent quant à eux flâner dans le jardin.  Ce dernier leur permet d’être stimulés par une petite brise, un parfum de fleur, le chant des oiseaux…

Le jardin thérapeutique répond aux besoins des personnes atteintes de problèmes cognitifs.  Son alternance de repères (constitués par les arbres, arbustes, les fleurs, certains ornements, les bancs) permet d’éviter les risques de désorientation et le désarroi qui en résulte, tout en apportant calme et quiétude.  Selon une étude de l’Hôpital d’Youville de Sherbrooke auprès des utilisateurs d’un jardin thérapeutique, on assiste chez eux à une augmentation de la force physique, une augmentation de la communication avec d’autres bénéficiaires et l’amélioration de l’état mental (humeur, orientation).  Les utilisateurs se montrent heureux de se rendre au jardin et ont un meilleur sommeil nocture.

Chaque année, lors des corvées d’ouverture et de fermeture du jardin, des équipes formées de bénévoles issus d’entreprises de la Montérégie, ont pu s’impliquer dans notre communauté et être sensibilisées à la maladie d’Alzheimer.  C’est aussi l’occasion pour les entreprises locales de contribuer en faisant don de terre, de matériaux, d’équipements et de végétaux.

Voyez l’ouverture du jardin thérapeutique 2016 sur notre album Facebook.

jardin